Un nouveau classement des hébergements touristiques est entré en vigueur en France. 

La classification  des établissements a été revisitée pour correspondre aux attentes nouvelles des clients et prennent en compte des exigences en matière de nouvelles technologies, de développement durable, de formation du personnel ou d'accessibilité aux personnes handicapées. 

Le nouveau classement des hébergements touristiques résulte de la loi tourisme adopté en juillet 2009 et est le seul valable depuis le 23 juillet 2012. Ainsi, les étoiles attribuées avant le 27/12/2009 pour les hôtels et le 01/07/2010 pour les autres hébergements sont caduques et ne peuvent plus être valorisés commercialement.

Le nouveau classement par étoiles des hébergements touristiques concerne les hôtels, les campings, les parcs résidentiels de loisirs, les résidences de tourisme, les villages de vacances et les meublés de tourisme. Les critères sont les suivants : 

  • Des critères de classement qualitatifs : l’obtention du classement est désormais conditionné au respect d'un niveau d'exigences relatives à la qualité des équipements et des services délivrés.
  • Des critères de classement modernes : les critères de classement sont élaborés en complète concertation avec l'ensemble des partenaires nationaux concernés (représentations professionnelles, représentants des consommateurs, Etat). Construits selon un principe de scoring, ils sont désormais révisés tous les 5 ans.
  • Un classement attribué pour 5 ans : le classement par étoiles est volontaire et le contrôle des hébergements est effectué par des organismes de contrôle accrédités, sur la base des critères de classement homologués par arrêté. Pour conserver le bénéfice des étoiles, l'hébergement est désormais évalué tous les 5 ans.
  • Une seule gamme de classement allant de 1* à 5* : pour donner des repères fiables aux clientèles touristiques, l'ensemble des hébergements bénéficie aujourd'hui d'un classement allant de 1* à 5*. Tous les hébergements classés sont ainsi évalués selon les trois grands axes suivants : la qualité de confort des équipements, la qualité des services proposés dans les établissements, les bonnes pratiques en matière de respect de l'environnement et de l'accueil des clientèles en situation de handicap.
  • Une démarche de classement en ligne : pour gérer leur demande de classement, les exploitants d'hébergements collectifs s'inscrivent désormais en ligne et suivent leur démarche de classement à partir de leur espace établissement, de l'envoi du pré-diagnostic au cabinet de contrôle accrédité à la publication de leur établissement classé sur ce même site.

La liste des établissements classés est disponible sur www.classement.atout-france.fr

En matière d’hôtellerie, les engagements clés par catégories sont les suivants : 

  • 1 étoile correspond à l'hôtellerie économique. La surface minimum d'une chambre double doit être de 9 m², hors sanitaires. Ceux-ci peuvent être privés ou communs.
  • 2 et 3 étoiles correspondent au milieu de gamme. Dans ces hôtels, le personnel parle au moins une langue officielle européenne en plus du français. L'accueil y est garanti au moins dix heures par jour. La surface minimale de la chambre double est de 9 m² hors sanitaires pour les 2 étoiles et de 13,5 m², sanitaires inclus, pour les 3 étoiles. La différence avec un hôtel 1 étoile se juge également à la superficie des espaces communs, notamment le salon, au moins 50 m² dans un 3 étoiles contre 20 m² en 1*.
  • 4 et 5 étoiles indiquent une hôtellerie haut de gamme et très haut de gamme Les chambres sont spacieuses, au moins 16 m², sanitaires inclus, en 4 étoiles, et 24 m² en 5 étoiles. Dans les hôtels de plus de 30 chambres, l'accueil est assuré 24 h sur 24. Deux langues étrangères, dont l'anglais, sont requises dans un hôtel 5 étoiles, ainsi que le service en chambre, l'accompagnement jusqu'à la chambre et la possibilité de dîner à l'hôtel. D'autres avantages caractérisent le 5 étoiles, comme un service de voiturier, une conciergerie ainsi que des équipements spécifiques dans les chambres tels qu'un coffre-fort et l'accès à Internet. La climatisation est obligatoire.

A noter : le classement « hôtel » est accessible sans condition minimum de nombre de chambres.
(sources : Atout France)